Nous sommes tous, à un moment de notre vie, plus ou moins confrontés à des problèmes de digestion. Très variables, ils peuvent être relativement simples, comme une gastro-entérite, ou prendre des proportions plus importantes comme par exemple une maladie de Crohn.

Par ailleurs, nous constatons ces dernières années une nette augmentation du nombre des différentes pathologies liées à la sphère digestive. Nos rythmes de vie moderne à courir après le temps, les plats ultra-transformés, mais aussi des aliments moins sains, font partie, entre-autres, des causes évidentes de cette accroissement. Découvrons les différentes pathologies concernées. Le but est ici de montrer la grande diversité de ce que couramment nous appelons simplement des « troubles ». Seuls les plus courants sont présentés, la liste n’est donc pas exhaustive. Nous pouvons les découvrir en suivant le cheminement du bol alimentaire.

La cavité buccale :

  • Le lichen plan buccal : maladie inflammatoire, trouble de l’immunité supposé ;
  • Les mycoses buccales : souvent liées à une candidose ;
  • La langue noire villeuse : dysmicrobisme souvent dû à une antibiothérapie.

L’œsophage :

  • Le reflux gastro-œsophagien (RGO) : remontées d’acide gastrique ;
  • L’œsophagite : inflammation de l’œsophage souvent dû à un RGO ;
  • La hernie hiatale : ouverture du cardia avec remontée plus ou moins importante de l’estomac au-dessus du diaphragme ;

L’estomac :

A ce jour, la mise en évidence de la présence de la bactérie Helicobacter pylori remet en cause la compréhension des différents mécanismes des troubles de l’estomac, dont les ulcères et les cancers. Aucun consensus n’est établi.

  • L’aérophagie : la présence d’air dans l’estomac ;
  • La gastrite : inflammation de la paroi de l’estomac ;
  • L’infection à Helicobacter pylori : bactérie capable de vivre dans l’acidité gastrique ;
  • L’hypersécrétion d’acide : augmentation de l’acidité de l’estomac ;
  • L’ulcère gastrique : formation d’une plaie au niveau de la paroi de l’estomac (Helicobacter pylori ?) ;

Le foie / la vésicule biliaire :

  • L’insuffisance hépatique / biliaire : dysfonctionnement des enzymes ;
  • Les hépatites virales : A, B, et C; infection du foie par un virus ;
  • L’hépatite auto-immune : inflammation chronique du foie ;

L’intestin grêle :

  • L’aérocolie : présence de gaz au niveau de l’intestin grêle ;
  • La perméabilité de l’intestin : sujet actuellement très discuté. Sous certaines conditions, les cellules de la paroi intestinale laissent passer de manière anormale des micronutriments, des germes… qui provoqueraient entre-autres des intolérances alimentaires, des réactions inflammatoires… ;
  • Les infections diverses : bactériennes, virales, fongiques, parasitaires. Nous pourrions ajouter en bordure de cette rubrique les intoxications aux métaux, aux médicaments… dont la porte d’entrée est l’intestin, puis un passage par le foie

Le côlon ou gros intestin :

  • La constipation : l’insuffisance ou le retard dans l’évacuation des selles ;
  • Les diarrhées : émissions de selles trop fréquentes et liquides ;
  • Le météorisme : présence de gaz au niveau du côlon ;
  • Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) : avec en chef de file la maladie de Crohn ;

Le rectum / l’anus :

  • Les hémorroïdes : varices internes ou externes au niveau de l’anus.

Il faut noter que malheureusement notre connaissance actuelle est assez limitée. Nous comprenons des parties, grâce entres-autre au progrès des diagnostics comme les dosages d’enzymes, d’anticorps…, mais il faut savoir rester humble. De nombreux mécanismes, je pense particulièrement aux maladies inflammatoires, restent encore à découvrir